Jeunes adultes, jeunes actifs : Et si 30 ans était le bon moment pour un traitement orthodontique ?

Publié le mar, 05/27/2014 - 13:46

Si elle fait aujourd’hui partie du quotidien de nombre d’enfants et d’adolescents, l’orthodontie concerne aussi - et même de plus en plus - la population adulte. On constate ainsi que les jeunes adultes, autour de la trentaine, n’hésitent plus à faire appel à ces traitements pour corriger les malpositions dentaires. Grâce aux récentes avancées technologiques et à des dispositifs toujours plus discrets, l’âge n’est plus un frein pour retrouver des dents bien alignées et une mâchoire harmonieuse. Avec à la clé, une amélioration de la qualité de vie, car une dentition saine reflète à la fois une bonne santé, mais aussi une image positive de soi. Un atout de taille pour la vie professionnelle et affective des jeunes actifs !

Orthodontie : de plus en plus de jeunes adultes. Pourquoi ?

Les techniques d’orthodontie ont beaucoup évolué ces dernières années en termes de miniaturisation et de discrétion des dispositifs.

Sans parler de « mode », beaucoup d’adultes osent maintenant un traitement, en particulier les jeunes actifs, à l’aube de leur vie professionnelle.

Outre le côté esthétique, une bonne disposition et un bon alignement des dents contribuent à une meilleure santé, l’équilibre de la mâchoire étant retrouvé.

 

 

Un « atout supplémentaire » dans la vie

Aujourd’hui, « les adultes accordent davantage d’importance à leur bien-être, leur image, et savent de plus en plus que ces traitements ne sont pas réservés aux seuls enfants », observe le docteur Claude Bourdillat-Mikol, spécialiste en Orthodontie et membre de la Fédération Française d’Orthodontie (FFO).

 

 

 

« Il faut rappeler que l’os est un tissu vivant qui se remodèle tout au long de la vie. Il n’y a donc pas d’âge pour entreprendre un traitement orthodontique », poursuit-elle.
Pour les adultes jeunes, la motivation est largement liée à l’entrée dans la vie professionnelle, « pour se donner un atout supplémentaire, si un traitement n’a pas été effectué plus tôt, ou bien s’il n’a pas été couronné de succès. »

En effet les avantages ne sont pas négligeables, en terme de d’équilibre de l’occlusion, de facilité de brossage, et bien entendu, de sourire avenant, gage de bonne santé. La vie affective est également un facteur de motivation, il n’est pas rare qu’un jeune adulte désire un traitement orthodontique avant son mariage… ou soit motivé par une nouvelle vie affective.
Cependant, « il faut impérativement que la personne qui entreprend un traitement en parle à son conjoint ou sa conjointe », ajoute le docteur Claude Bourdillat-Mikol. A noter que l’Assurance maladie ne prend en charge ce type de soins que jusqu’à l’âge de 16 ans.

 

Orthodontie versus facettes ou prothèses

Chez l’adulte, la durée moyenne du traitement varie de 12 à 36 mois selon la complexité. Pourquoi recourir à l’orthodontie plutôt qu’à des soins dentaires comme la pose de prothèses, de bridges ou de facettes ?

Ce type de soins oblige à intervenir sur l’intégrité de la dent, qu’il faut tailler et adapter à la pose de la prothèse ou de la coquille (facette). Par ailleurs, la durée du traitement est beaucoup plus courte mais la solution a une durée de vie limitée.
« Le traitement d’orthodontie chez l’adulte est plus long mais une fois terminé, le résultat est acquis, bien qu’il puisse évoluer légèrement avec le temps », souligne le docteur Bourdillat-Mikol.

 

Bagues, attaches linguales ou gouttières, trois techniques à connaître

Trois types de traitement orthodontique sont proposés aux adultes : le traitement classique constitué de « bagues » disposées sur la face externe (visible) des dents ; il s’agit le plus souvent de bagues en céramique.

La seconde technique est appelée orthodontie linguale (ou invisible) et consiste à disposer les attaches sur la face interne des dents.

La troisième technique, plus récente, utilise des gouttières transparentes appelées « aligneurs ».

 

 

 

C’est le spécialiste en fonction du cas, qui déterminera le traitement le plus adapté, en accord avec le patient.

Des précautions à respecter :

  • Quelle que soit la technique utilisée, les précautions alimentaires sont de mise et il est conseillé de prévoir un kit de nettoyage au bureau.
  • Savoir qu’une contention sera indispensable en fin de traitement.

 

 
A savoir : prise en charge du traitement orthodontique de l’adulte

  • L’assurance-maladie ne prend en charge les soins d’orthodontie chez l’adulte que s’ils comprennent une phase chirurgicale, auquel cas seul le premier semestre de soins est remboursé.

  • La différence entre le montant des honoraires payés et le montant remboursé par l’Assurance Maladie peut éventuellement être prise en charge par votre complémentaire santé.

  • Si le contrat souscrit le prévoit, les mutuelles remboursent les soins d’orthodontie de façon variable. Il est important de se renseigner sur ces prestations avant les soins.

  • En moyenne, les soins d’orthodontie sont plus chers chez l’adulte que chez l’enfant. Il ne faut pas hésiter à demander un devis à son orthodontiste, ainsi qu’un plan de traitement.

Rubrique
Thème